Sylha Logo


Lancement en mai 2018



3087€

Collectés

37

Contributeurs

84€

Contribution moyenne

23

Villes


Etablissements intéressés

Associations intéressées



Logo Place Gre'Net
Logo L'Essor Isère
Logo Le Journal de l'Eco
Logo Kedge Alumni
Logo Linksium
Logo B612
Logo Caisse d'Epargne Rhone Alpes
Logo French Tech in the Alps

En cours


  • Contrepartie pour 5€ et plus

    Merci de nous encourager

  • Contrepartie pour 15€ et plus

    1 pièce de monnaie Sylha

    Sylha Coin
  • Contrepartie pour 30€ et plus

    1 pièce de monnaie Sylha + 1 mug Sylha

    Sylha Coin + Mug
  • Contrepartie pour 70€ et plus

    1 pièce de monnaie Sylha + 1 mug Sylha + 1 sweat Sylha mixte standard

    Sylha Coin + Mug + Sweat
  • Contrepartie pour 90€ et plus

    1 pièce de monnaie Sylha + 1 mug Sylha + 1 sweat Sylha mixte personnalisé

    Sylha Coin + Mug + Sweat
  • Contrepartie pour 150€ et plus

    1 pièce de monnaie Sylha + 1 mug Sylha + 1 sweat Sylha mixte personnalisé + 1 cadeau surprise

    Sylha Coin + Mug + Sweat


Sylha en deux mots



Sylha est une alternative à la carte bleue. Nous faisons en sorte que les frais de transaction bancaires aillent aux associations plutôt qu’aux institutions financières . Et c’est le citoyen qui décide à quel projet il veut les reverser.

Nous vous présentons la génèse de Sylha de manière humaine.

Nous vous présentons le projet Sylha de manière pragmatique.



La genèse Sylha



« Décembre 2012 : Je me réveille d’un coma de 22 ans et je prends conscience des problèmes de ce monde. Prendre conscience. Dès ce jour, j’ai compris que j’allais faire quelque chose de différent et à mon échelle. Je crois sincèrement que cette volonté est présente dans le cœur de beaucoup d’entrepreneurs et de bénévoles.

Il est impossible de rester inactif quand, par compassion, on prend véritablement et profondément conscience de la violence à tout niveau de ce monde. Il est difficile de retrouver la paix en soi quand cette haine extérieure devient une rage intérieure. Il est utopique de vouloir changer les choses quand autour de soi, tout le monde s’en fout (#TLMSF). Pourquoi ferais-je un effort de plus que les autres ? Je souffre déjà bien assez.

Janvier 2014 : Décès de mon père. Je me réveille d’une sieste de 13 mois et je prends conscience des questions existentielles de la vie. Pourquoi vivons-nous ? Quel est le but de tout cela ? Qui suis-je ? Quel est mon rôle dans cette vie ? Le deuil m’a fait comprendre que je ne serai jamais sûr à 100% des réponses à ces questions. J’ai compris que sur ce dernier point nous étions, enfin, tous égaux.

Cinq mois après l’enterrement de mon père, j’ai créé mon premier document, ma première présentation de Sylha que j’avais appelé à l’époque « WhiteBoard » soit en français « Tableau Blanc ». Dans l’introduction, j’y avais noté naïvement ces 9 choses que je voulais réaliser dans ma vie :

  1. Agir pour les personnes en situation de précarité (tentative ici) ;
  2. Inspirer les personnes à refaire confiance ;
  3. Mettre en lumière les actions positives et inconscientes de chacun ;
  4. Inspirer les entreprises à développer des projets plus humains (publication d’un livre ici) ;
  5. Aider le plus de personnes à trouver leur voix ;
  6. Créer une plateforme collaborative d’échanges ;
  7. Faire briller la France à l’étranger ;
  8. Amener les gens vers le partage ;
  9. Enseigner aux jeunes les choses existentielles de la vie.

Jusqu’à mon dernier souffle de vie, je me dois d’accomplir au mieux ces 9 tâches pour espérer me rapprocher le plus possible de ces 100% de certitude. »

Lucas Duchaine, président et directeur général de Sylha.

Sylha reflète directement ou indirectement ces 9 points. Nous pouvons tous jouer un rôle : voilà ce que représente l’appel de Sylha. Contribuez financièrement pour nous lancer dans cette aventure.



Présentation du projet



Avec votre aide, Sylha veut récupérer une partie du chiffre d’affaires des institutions financières pour les reverser aux petites et moyennes associations de manière automatique, gratuite et démocratique.


On vous explique



Lors d’un achat en carte bleue, des frais de transaction sont facturés à l’établissement (entre 0,50% à 2% du montant de la transaction). En moyenne les frais s’élèvent à 1%. Par exemple, pour 10 € d’achat en carte bleue, le commerçant perçoit 9,90 € et verse 0,10 € à son établissement bancaire.

En France, c’est près de 445 milliards d’euros qui transitent par carte bleue chaque année, soit un gain de 4,45 Milliards d’euros pour les institutions bancaires et monétiques. Sachant que l’ensemble de ce système de paiement est détenu par des géants américains comme VISA et MASTERCARD.

Sylha propose une alternative à VISA et MASTERCARD qui permet aux utilisateurs de Sylha de récolter ces frais de transaction pour les reverser automatiquement aux petites et moyennes associations d’un territoire. L’objectif est simple : récupérer une partie du chiffre d’affaires de ces institutions financières pour les redistribuer démocratiquement à des projets et des initiatives citoyennes.

Aujourd’hui, Sylha conçoit et commercialise un moyen de paiement matérialisé par une pièce de monnaie connectée à un porte-monnaie électronique. La pièce de Sylha est reliée à une plateforme de financement démocratique pour permettre à l’utilisateur de redistribuer gratuitement les frais de transaction perçus à chaque paiement. Ainsi, les associations d’un territoire reçoivent des financements, sans avoir à remplir de lourds dossiers administratifs ou à tenir une campagne de financement participatif. Nous créons un nouveau système d’échanges où le don permet aux citoyens d’exercer un pouvoir démocratique novateur.

Voici quelques illustrations du prototype actuel de la pièce de monnaie Sylha :

Sylha Coin
Sylha Coin
Sylha Coin
Sylha Coin

Sources :
Cartes Bancaires
Fédération Bancaire Française - Les Moyens de Paiement


Comment Sylha fonctionne pour les utilisateurs ?



  1. L’achat de la pièce Sylha s’effectue sur notre plateforme. Elle vous sera livrée à domicile ou dans des points relais. Le délai de livraison sera indiqué plus tard ;
  2. La création d’un porte-monnaie électronique Sylha se fait gratuitement en 2 minutes ;
  3. L’utilisateur crédite de l’argent sur son porte-monnaie électronique en quelques clics. Pour garantir un niveau de sécurité optimal chaque crédit sera accompagné de frais de fonctionnement. Ces frais ne dépasseront pas 5 € par mois ;
  4. Le paiement Sylha utilise la même technologie (NFC) que le paiement sans contact des cartes bleues et des smartphones. Chaque paiement génère gratuitement des dons ;
  5. L’utilisateur sera invité à redistribuer ces dons sur notre plateforme de financement démocratique ;
  6. Sylha proposera à l’utilisateur de venir abonder sur les dons pour aider encore plus les projets à se concrétiser.

Comment Sylha fonctionne pour les établissements partenaires (commerçants, indépendants, associations etc) ?



  1. Remplir le formulaire d’intérêts ;
  2. La création d’un compte professionnel Sylha s’effectue en 2 minutes sur notre application mobile ou sur notre site internet ;
  3. Si vous avez un smartphone possédant la technologie NFC, vous pourrez accepter les paiements sans frais. Dans le cas contraire, nous viendrons vous installer un matériel de paiement (TPE Sylha Spécifique) sous encaissement d’un chèque de caution de 160 € et sous signature du contrat d’utilisation ;
  4. Le paiement Sylha est alors accepté dans l’établissement. Un autocollant Sylha vous sera envoyé pour l’indiquer dans votre établissement. Vous apparaîtrez sur notre plateforme pour augmenter votre visibilité et prévenir nos utilisateurs que votre structure accepte Sylha ;
  5. La facturation des frais de transaction est mensuelle ;
  6. Le reversement est automatique du compte Sylha vers le compte bancaire de votre établissement. Sans frais.

Sylha propose deux inventions majeures



  • Reverser l’intégralité des frais de transaction bancaires aux associations et aux projets citoyens d’un territoire ;
  • Relier un moyen de paiement et un porte-monnaie électronique à une plateforme de financement démocratique.

Il existe donc deux types de dons



  • Le don automatique : c’est le montant récolté par une association issu des frais de transaction ;
  • Le don direct : c’est le montant récolté par une association issu d’un don classique.

Lors de nos expérimentations, nous avons observé que pour un don automatique de 0,10 €, l’utilisateur ajoute 0,80 € en moyenne de dons directs. Autrement dit, l’amorce par le don automatique encourage l’utilisateur à s’impliquer davantage.

Nous percevons une commission sur l’ensemble du montant reversé aux associations.


Bénéfices concrets pour les associations



Il y a 1.3 millions d’associations actives en France avec près de 18 millions de bénévoles.

93% de ces associations touchent moins de 10 000 € de subventions de l’Etat qui a un budget annuel de 2.1 Milliards d’euros (chiffre de 2013). La très grande majorité des associations touchent aux alentours de 5000 € (valeur médiane).

Mettre en place Sylha permettrait de soutenir nos associations et potentiellement tripler le budget annuel de l’Etat.

Mettre en place Sylha permettrait de reverser automatiquement à toutes les associations actives près de 3000 € / an (en moyenne). A savoir que 60 % des associations touchent moins de 200 € par an.

Sources :
Associations - La France Associative en Mouvement
Associations - Guide d'Usage de la Subvention
Performance Publique - Effort Financier de l'Etat en Faveur des Associations


Bénéfices concrets pour les citoyens



Pour rappel, voici le rôle des associations :

  1. Partage d’un loisir entre membres : associations sportives, associations de joueurs d’échec, d’amateurs de vin ;
  2. Défense des intérêts des membres : association de locataires, de parents d’élèves, de personnes souffrant d’une maladie spécifique... Ces associations peuvent constituer des groupes de pression, des lobbies ;
  3. Rôle caritatif, humanitaire : associations venant en aide aux autres, que ce soit à l’échelle d’un quartier (cours de rattrapage scolaire), d’une ville (distribution de nourriture comme "Les Restos du Coeur"), de l’ensemble du pays ou même de pays étrangers (associations d’aide au développement, aide médicale comme Médecins du Monde) ;
  4. Expression, diffusion et promotion d’idées ou d’oeuvres : il peut s’agir de principes démocratiques (Amnesty International, Ligue des droits de l’homme...), d’idées politiques (les partis politiques sont des associations), de créations artistiques (théâtre, salle de concert...).

Sources :
Vie Publique


Les critères indispensables pour que votre association bénéficie de Sylha



  1. Nous contacter en remplissant le formulaire d’intérêts.

Nous estimons qu’une association ayant plus de 2 salariés a les compétences en interne et un temps dédié :

  • à la constitution des dossiers de subventions ;
  • à l’élaboration d’une campagne de financement participatif ;
  • au management de bénévoles pour des campagnes de dons.

Une fois sur notre plateforme des règles ont été établies pour assurer une bonne redistribution des dons et laisser une chance à tout projet de trouver les financements nécessaires à leur réalisation. Nous avons préféré ne pas rentrer dans les détails dans cette présentation.


Associations : comment nous aider ?



Etape 1 : en interne

  • Demander aux bénévoles, aux cotisants, aux licenciés de votre association de soutenir Sylha ;
  • Prenez contact avec nous en remplissant le formulaire d’intérêts.

Etape 2 : en externe

  • Partager notre vidéo sur les réseaux sociaux et dans votre entourage ;
  • Encourager vos amis, votre famille et vos collègues de travail à soutenir Sylha ;
  • Au regard du nombre de contributeurs dans votre ville, nous créerons une ambassade près de chez vous (appelée un « essaim ») pour garantir une meilleure proximité avec les projets ;
  • Cet essaim aura pour objectif de vous rencontrer personnellement mais aussi de convaincre les commerçants d’accepter Sylha chez eux. Notre étude de marché à montrer un taux d’acceptation de 80 % chez les commerçants. Eux aussi veulent que cela change.

Etape 3 : La rencontre

  • Par ville, nous connaîtrons le nombre d’associations et le nombre de futurs utilisateurs Sylha. Au regard de ce nombre, nous organiserons un tour de France pour venir vous rencontrer directement au cours du mois d’avril ;
  • Nous vous laisserons la parole pour écouter vos remarques, vos questions et vos suggestions ;
  • Nous vous communiquerons les résultats de notre campagne de financement ;
  • Nous vous expliquerons l’ambition de Sylha sur les 3 à 5 ans à venir.

Etape 4 : Le lancement

  • Lancement officiel de Sylha est prévu pour le 12 mai 2018, sous réserve du résultat de la campagne de financement ;
  • Nous présenterons l’ensemble de notre plateforme en direct sur les réseaux sociaux.

Pour rappel



Nous nous plaçons sur un marché totalement fermé car dominé intégralement par des grands groupes. Depuis 50 ans, ce marché est extrêmement bien implanté partout dans le monde avec un modèle économique au goût de l’économie de marchés. C’est pourquoi Sylha relève avec vous un défi hors norme ! Le bouche à oreille, la bienveillance et la patience sont des outils indispensables pour mener à bien cette aventure. Au-delà de nos inventions majeures, Sylha offre une opportunité de construire un nouveau système d’échanges au service d’une démocratie numérisée où un robinet de dons serait constamment ouvert pour les petites et moyennes associations ainsi que pour les initiatives citoyennes. Nous parlons de 4 Milliards d’euros à partager, rien qu’en France et par an. Nous soutenir dès maintenant c’est cocréer avec Sylha un nouvel univers financier qui replace le bien commun au centre des préoccupations. Ces financements donneront à Sylha les ressources nécessaires à l’implantation de l’entreprise partout en France.

Cocréer pour coexister.


Qu’allons-nous faire de l’argent des financements ?



  • A partir de 5 000 € : Location d’un local ;
  • A partir de 10 000 € : Lancement en septembre 2018 (le temps pour nous de trouver plus de financements) ;
  • A partir de 20 000 € : Nous pourrons garantir le déploiement de Sylha pour mai 2018 ;
  • A partir de 30 000 € et tous les 5 000 € par ville : Création d’essaims dans les villes ;
  • A partir de 70 000 € : Embauche d’un développeur informatique supplémentaire ;
  • A partir de 100 000 € : Embauche d’un coordinateur de réseau (directeur commercial) ;
  • A partir de 120 000 € : Embauche d’un chargé de communication ;
  • A partir de 150 000 € : Achat de moules pour une meilleure production des pièces de Sylha (réduire les coûts) ;
  • A partir de 500 000 € : Titularisation des essaimeurs en salariés (équipe composé d’un commercial, d’un responsable association et d’un technicien) dans 3 villes majeures ;
  • A partir de 1 200 000 € : Ouverture d’un pôle R&D (recherche et développement) avec plusieurs embauches : 1 ingénieur mécanique, 1 ingénieur Electronique, 1 designeur, 1 ingénieur informatique, 1 ingénieur en data et un directeur marketing. Objectif: développement de la nouvelle version de la pièce pour 2019 avec les accessoires d’utilisation (pièce pouvant s’accrocher à un bracelet design, à un porte clé ou à un collier) et amélioration des fonctionnalités de notre plateforme ;
  • A partir de 2 000 000 € : Création d’essaims en Europe ;
  • Au-delà de 3 000 000 € : Un tel montant de contribution nous permettrait de réduire les frais d’abonnement et les frais de commission sur les dons.

Du réalisme au service d’une ambition



Sylha est la première entreprise en 50 ans qui remet en question le monopole de CB, VISA et MASTERCARD. Ce challenge engendre une réticence des institutions bancaires, des investisseurs et des organismes financiers à nous soutenir financièrement. Pour mener à bien notre mission, c’est en effet plusieurs dizaines de millions d’euros dont nous avons besoin. Ces organismes seraient prêts à nous suivre sous preuves. Chaque soutien apporté à Sylha revient à poser une pierre pour construire le pont entre deux mondes contraires mais complémentaires. Plus il y aura de pierres, plus nous serons écoutés et forts dans ce milieu financier. Ainsi, la réussite de cette campagne de financement amènera des éléments tangibles et suffisants pour alerter les acteurs du monde financier à réfléchir différemment sur le futur de leur business. C’est la réalité.

Ne leur donnons pas raison quant au conformisme bancaire actuel mais donnons-leur des raisons de changer de vision.

Une association a au minimum un président et un trésorier. Avec 1,3 millions d’associations, si seulement 6 % des présidents d’associations soutiennent Sylha, nous serons dans la capacité de mettre en place notre stratégie de déploiement commercial pour intégrer notre solution dans vos villes respectives. Avec un soutien de seulement 15€ vous permettez à Sylha de travailler dur pour votre association. Récupérer plus de 4 milliards d’euros chaque année pour le secteur associatif. Telle est notre ambition.

Voici un graphique qui illustre bien la demande des bénévoles à leur association : Sylha - Associations

Le projet Sylha vous amène surement plusieurs interrogations. Ces interrogations doivent être des moteurs et non des freins à votre engagement envers Sylha. C’est pourquoi nous vous invitons à nous contacter par mail. Nous récupérerons vos questions et y répondrons dans d’autres vidéos sous réserve de ne pas divulguer des informations confidentielles.

Pour changer le monde, changeons d’économie.


Des explications en bonus



Dans le monde des « startups », de « l’innovation » et de l’entrepreneuriat social, Sylha se positionne au milieu de 9 domaines d’activités :

  1. L’internet des objets : la pièce de monnaie Sylha est un objet connecté ;
  2. Le financement participatif: les utilisateurs peuvent participer financièrement au développement de projets qui les intéressent ;
  3. Le paiement sans contact : Nous plaçons une puce RFID qui permet une communication en NFC (Near Field Communication) ;
  4. La solidarité embarquée : Nous intégrons dans notre système de paiement un moyen de générer des dons ;
  5. Les services financiers : Nous sécurisons les paiements, nous proposons une gestion du budget d’un ou plusieurs porte-monnaies électroniques et nous mettons en relation des citoyens avec des professionnels pour effectuer des paiements ;
  6. Les monnaies locales, alternatives et complémentaires : Nous faisons en sorte que l’argent généré sur un territoire serve à financer des projets locaux ;
  7. L’intelligence artificielle : Les données récupérées, conformément aux réglementations en vigueur, nous permettent d’étudier des comportements et améliorer nos services pour les associations, les partenaires et les utilisateurs ;
  8. L’événementiel culturel : Notre solution se rapproche des solutions dîtes « cashless », c’est pourquoi nous avons une offre spécifique pour les festivals et les salles de concert ;
  9. La démocratie numérique: sur notre plateforme de financement démocratique, les utilisateurs et citoyens de Sylha décident d’un budget à allouer aux associations de leur ville, comme le font les collectivités territoriales avec les subventions qu’elles reçoivent de l’Etat.

Pourquoi une « pièce de monnaie » ?



  • Lutter contre la fracture numérique et sociale. Comment inclure les personnes âgées dans ce monde numérique constamment en évolution ? La pièce de monnaie est un objet qu’ils ont toujours vu. Beaucoup plus que la carte bancaire. La pièce de Sylha peut être considéré comme un outil pédagogique à leur réinsertion dans ce monde numérique. Voici un article intéressant : http://journals.openedition.org/sociologies/3333 ;
  • Ajouter des accessoires designs et pratiques pour transporter sa pièce de monnaie : bracelet, porte-clé ou collier sur lesquels la pièce de monnaie viendrait se loger ou s’attacher ;
  • Ouvrez votre portefeuille et constater le nombre de cartes à l’intérieur ;
  • Une pièce de monnaie est beaucoup plus robuste qu’une carte bancaire ;
  • Nous pouvons intégrer un système mécanique de blocage des ondes (cage de Faraday) pour réduire les risques de piratages à distance via des ondes.

Politique d’emails



Vous recevrez au maximum un email toutes les deux semaines. Nous ne souhaitons pas abuser et remplir votre boîte mail d’informations « peu importantes ». D’autant plus que l’envoie de messages à un impact carbone notoire que nous pourrions tous éviter et le taux d’ouverture est en moyenne de 38,11% (source : https://comarketing-news.fr). Nous vous invitons à regarder cette très courte vidéo de l’AFP qui présente l’impact carbone de nos emails : https://www.youtube.com/watch?v=28qJueH5tRQ.


Notre expérimentation



Nous avons pris la décision, dans un premier temps, de nous focaliser sur le marché de l’événementiel culturel et musical. En effet, les festivals et les salles de concert sont de parfaits endroits pour avoir un gros volume d’utilisateurs tout en nous permettant de tester la robustesse de notre structure informatique, la viabilité économique de Sylha et l’impact concret sur les associations (toute proportion gardée). Nous avons pu expérimenter Sylha dans plusieurs festivals et dans la salle de concert « La belle Electrique » à Grenoble. Si vous travaillez pour un festival ou une salle de concert, nous avons une offre dédiée pour vous : contactez-nous !

Lors de ces tests, nous avons généré plus de 50 € de dons. Les chiffres et les objectifs indiqués dans cette présentation proviennent de ces expérimentations. Pour illustrer, voici une photo prise avec l’association REZO (aide au sans domicile fixe) lors de la remise d’un chèque symbolique de 25 €. Sylha - Rezo

Nous tenons à vous remercier par avance de nous faire confiance.

A très bientôt !

L'équipe de Sylha



Mentions légales



RAISON SOCIALE : Sylha
STATUT : Société par actions simplifiée (SAS)
SIEGE SOCIAL : 115, cours de la libération 38100 GRENOBLE CAPITAL SOCIAL : 22 200 €
N°SIREN : 829 593 185
N°SIRET : 829 593 185 00012
Date d’immatriculation RCS : 12-05-2017
TVA Intracommunautaire : FR 30 829593185
Directeur de publication : Lucas Duchaine (CEO & fondateur)
Directeur technique : Romain Clément (CTO & futur associé)